• Être en veille
  • Vu, lu pour vous
  • Dans l'Ouest lyonnais, le "village densifié" comme compromis entre une politique nationale et des intérêts locaux pour lutter contre l'étalement urbain.

Dans l'Ouest lyonnais, le "village densifié" comme compromis entre une politique nationale et des intérêts locaux pour lutter contre l'étalement urbain.

Un article entend montrer, à partir des exemples de deux intercommunalités (communauté de communes de la Vallée du Garon et celle du Pays Mornantais), "comment, depuis le début des années 2000, les communes de l'ouest lyonnais ont défendu leur position dans l'espace métropolitain, et notamment leur cadre de vie, face à l'affirmation de politiques nationales de lutte contre l'étalement urbain". Ses auteurs expliquent "comment ces territoires, tout en s'inscrivant dans une dynamique métropolitaine, se préservent de certains effets de la métropolisation (forte densité, artificialisation des terrains agricoles, afflux de nouvelles populations, nouveaux services et équipements) en mobilisant à leurs fins l'arsenal juridico-technique de l'aménagement durable."

A lire : L'Ouest lyonnais et la lutte contre l'étalement urbain. Le « village densifié » comme compromis entre une politique nationale et des intérêts locaux, Maryame Amarouche, Éric Charmes, Géoconfluences, 22 octobre 2019

Mots-clés: aménagement, recherche, urbanisme, relations villes-campagnes, foncier, Collectivités