• Être en veille
  • Vu, lu pour vous
  • Coup d'accélérateur de l'État pour les tiers-lieux

Coup d'accélérateur de l'État pour les tiers-lieux

Le 17 juin 2019, le gouvernement a installé le Conseil national des tiers-lieux et annoncé son plan pour les déployer dans les territoires : labellisation (150 dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, 150 dans les territoires ruraux), financements (fonctionnement et investissement), engagement à fournir des recettes d'exploitation, création de 1000 Micro-Folies par le ministère de la culture, accueil de certaines Maisons France services et de Campus connectés. Revue en détail dans un article de La Gazette.

La labellisation de 300 "Fabriques de territoire" a ainsi été annoncée. Elle donnera lieu à un appel à manifestation d'intérêt sur trois ans auprès d'espaces existants ou encore en projet et qui auront vocation à servir de centre de ressources aux autres tiers-lieux de leur territoire (la moitié sera orientée vers les quartiers prioritaires de la politique de la ville, l'autre vers les territoires ruraux).

Le gouvernement entend également apporter un coup de pouce financier à ces espaces, qui peinent souvent à trouver leur modèle économique : par un fonds d'amorçage pour l'embauche d'un animateur ou d'un développeur, par des subventions d'investissement - dont pourront bénéficier les collectivités territoriales - pour financer l'acquisition et l'aménagement de ces lieux, par fonds d'investissement socialement responsable (ISR) pour apporter des fonds propres aux projets qui en ont besoin.

Par ailleurs, l'État s'engage à fournir des recettes d'exploitation aux tiers-lieux : par exemple les formations destinées aux chômeurs de longue durée et aux jeunes pourront être réalisées dans ces lieux, qui seront rémunérés pour la location d'espaces.

Certaines Maisons France services pourront également être localisées dans des tiers- lieux.

Le ministère de la culture ambitionne aussi d'accompagner la création de 1000 Micro-Folies - des lieux culturels associant musée virtuel, espace scénique, médiathèque ou fablab - en cinq ans, avec une subvention en amorçage et une subvention en investissement.

Enfin les Campus connectés - expérimentés à Montereau, ils accueillent des bacheliers pouvant suivre à distance des cours de l'enseignement supérieur lorsqu'ils n'ont pas la possibilité de se déplacer ou d'être hébergés dans les grandes villes universitaires - pourront également être hébergés dans des tiers-lieux.

A lire :

Mots-clés: emploi, culture, formation, tiers-lieux, services, Etat, Collectivités