• Être en veille
  • Vu, lu pour vous
  • Clonage et homophilie : deux syndromes des recruteurs

Clonage et homophilie : deux syndromes des recruteurs

"Depuis 24 ans que je fais ce métier, je rencontre des décideurs qui n'ont de cesse de chercher le même profil que celui de la personne qui vient de quitter le poste à pourvoir ou un profil proche du leur quand ils étaient jeunes", lance le DG d'un cabinet de recrutement. Un phénomène répandu et particulièrement accentué en France, selon une chercheuse du CNRS : "dans les annonces d'offres d'emplois, la définition des postes est très pointue. Les critères de sélection priment sur l'information dispensée aux candidats pour qu'ils fassent eux-mêmes leur choix". Un article de l'Observatoire de la compétence métier explique comment le clonage et l'homophilie sont deux travers des politiques de recrutement qui ont tendance à appauvrir voire mettre en danger les structures.

A lire : Recrutement : les entreprises atteintes du syndrome du clone, Alain Delcayre, Observatoire de la compétence métier, 11 juin 2019

Mots-clés: emploi, métiers, ressources humaines, direction