ressources humaines

Appréhender la gestion et le fonctionnement d'un groupe associatif

L’évolution des besoins, toujours plus complexes à satisfaire, et nécessitant une approche pluridisciplinaire et spécialisée, les questions liées au financement des activités, la pression des tutelles, conduisent les associations à se développer au sein de "groupes" à géométrie variable. Bien qu' "il n'existe pas de définition légale de la notion de groupe associatif", prévient Juris Association, son dossier de 19 pages propose d'appréhender les enjeux de ce dispositif complexe (pouvoir et argent, ressources humaines, fiscalité).

Associations : l'importance des ressources humaines

"Qu’elles soient bénévoles, salariées, volontaires ou encore mécènes, les richesses humaines sont une des pierres angulaires de l’association." S'appuyant sur les deuxièmes rencontres "Richesses humaines associatives et modèles socio-économiques" organisées fin 2017 par le CRDLA Environnement, le magazine Juris Association livre un dossier étoffé sur les évolutions en cours de ces "richesses humaines" (hybridation croissante au sein et entre les leviers du modèle socio-économique, nouveaux modèles d'organisation, projet associatif évolutif, changement de gouvernance, nouveau management...). Le dossier s'arrête également sur un exemple d'organisation en mode projet.

Ces professionnels que les collectivités s’arrachent

Sur fonds de transferts de compétences et de fusions, certains métiers se retrouvent au centre d’une concurrence, à la fois géographique et salariale, entre territoires. Les urbanistes et les développeurs économiques sont particulièrement concernés.

Clonage et homophilie : deux syndromes des recruteurs

"Depuis 24 ans que je fais ce métier, je rencontre des décideurs qui n'ont de cesse de chercher le même profil que celui de la personne qui vient de quitter le poste à pourvoir ou un profil proche du leur quand ils étaient jeunes", lance le DG d'un cabinet de recrutement. Un phénomène répandu et particulièrement accentué en France, selon une chercheuse du CNRS : "dans les annonces d'offres d'emplois, la définition des postes est très pointue. Les critères de sélection priment sur l'information dispensée aux candidats pour qu'ils fassent eux-mêmes leur choix". Un article de l'Observatoire de la compétence métier explique comment le clonage et l'homophilie sont deux travers des politiques de recrutement qui ont tendance à appauvrir voire mettre en danger les structures.

Collectivité et salarié : se séparer avant qu’il ne soit trop tard

L’environnement d'une collectivité change en permanence, parfois brutalement, et a un impact sur ses salariés. Avec de nouvelles orientations politiques, des objectifs nouveaux apparaissent, des outils et des technologies émergent et, avec elles, les méthodes de travail sont redéfinies. Autant de changements qui impactent les cadres dans leurs pratiques professionnelles. Réussir ses missions, s’intégrer, atteindre ses objectifs supposent de savoir s’adapter au changement et à l’environnement de la collectivité, savoir évoluer, développer ses compétences et apprendre. Mais aussi "pouvoir", c’est-à-dire avoir les marges de manœuvre suffisantes et "vouloir" adhérer à la politique, aux orientations, partager une vision commune du poste et des missions et s’impliquer dans l’évolution de la collectivité. Autant de défis qui ne sont pas toujours simples à relever pour les salariés. La Lettre du Cadre Territorial a jugé opportun de republier un article de 2013 sur les "séparations douloureuses".

Collectivités : vers une gestion des ressources humaines mutualisée à l'échelle d'un territoire ?

"Mettre en place une politique de gestion des ressources humaines entre collectivités, voire entre employeurs publics et privés à l’échelle d’un territoire, certains y pensent, d’autres essaient", rapporte La Gazette. Cet article (1 page) sur une approche des RH territorialisée - qui "élargirait les perspectives professionnelles des agents et permettrait une gestion anticipée, stratégique et homogène des personnels au niveau des bassins d'activités, voire de la région" - fait partie d'un dossier (10 pages) consacré plus largement à la "seconde partie de carrière".

Des petites communes s'associent pour créer un poste mutualisé de chargé d'urbanisme

Deux communes d'Ille-et-Vilaine (de 1 670 et 3 620 habitants) mènent toutes d'eux un programme de redynamisation de leurs centres-bourgs, notamment par la conduite d'opérations d'aménagement et d'urbanisme pour recréer logements et services. Aucune d'elle ne disposant de moyens humains en interne en capacité de piloter de telles opérations, non plus de la capacité de porter à elle seule un emploi à plein temps, elles se sont associées pour recruter ensemble un poste à temps plein (70% pour l'une et 30% pour l'autre).

Difficultés de recrutement : les employeurs territoriaux obligés de se montrer plus généreux

Face au manque de candidatures pour certains postes, aux profils des candidats non adaptés aux offres d'emploi, ou aux demandes mêmes des candidats, les collectivités territoriales sont obligées de desserrer les cordons de la bourse, indique le baromètre RH des collectivités locales réalisé par le groupe Randstad. Pour continuer à attirer des candidats, près de la moitié des responsables des collectivités territoriales (et plus encore dans les petites collectivités) affirment être ainsi "prêts à consentir un effort sur la rémunération" des agents.

Estimer les charges liées à l’emploi

Pour évaluer les implications financières d’une embauche sur le budget d’une structure, l’association Opale (Organisation pour Projets ALternatifs d’Entreprises) propose une sélection d’outils permettant d’estimer ces coûts.

État des lieux de la vie associative en France

L’association Recherches & Solidarités publie pour la 14ème année consécutive cet état des lieux sur la période de septembre 2015 à août 2016. Ainsi, 71 000 nouvelles associations se sont créées, le nombre d’associations employeuses a crû de 1,3% et le nombre de salariés de 0,4% ; les emplois aidés ont concerné plus de 110 000 salariés (en 2015). Recherches & Solidarités a également réalisé un baromètre d’opinion auprès d’un panel de dirigeants associatifs. S’ils font état de certaines craintes, notamment sur les ressources humaines bénévoles ou la situation financière, ils sont globalement plus confiants qu'en 2015 sur la situation générale de l’association et ils sont 56% à envisager de nouveaux projets dans les mois à venir. A noter que cet état des lieux est décliné aussi par région.

Évolution des métiers et des compétences cadres : quels enjeux ?

Une publication de l'Apec porte sur les principaux facteurs d'évolution des métiers cadres (numérique, mondialisation, métropolisation, règlementation, innovation, transition énergétique) ainsi que sur les nouvelles compétences requises pour les exercer. Sur ce dernier point, on peut citer : appétences pour les sujets technico-réglementaires ; compétences dans la maîtrise des outils digitaux, de la modélisation et du traitement des données ; pilotage ou capacité à travailler au sein d’équipes multidisciplinaires, voire multiculturelles, sur des projets de plus en plus complexes.

Guide : développer une approche stratégique sur les RH dans le cadre des mutualisations

"Désormais inscrite dans un projet global de territoire, la mutualisation n’est plus seulement perçue sous l’angle d’une logique budgétaire mais adossée au projet de territoire dans une logique de développement de compétences", indique le CNFPT dans un guide à destination des collectivités territoriales publié en 2018.

Guide : l’apprentissage dans la fonction publique territoriale

Ce guide détaille les démarches à effectuer pour accueillir un apprenti (âgé de 16 à 25 ans préparant un diplôme de niveau CAP à celui de master 2 voire ingénieur) au sein d’une collectivité territoriale et propose des fiches pratiques pour accompagner ces démarches. Ce guide est complété par des liens vers les textes de loi en vigueur et recense des documents utiles aux collectivités, études, modèles de conventions...

Guide : recruter sans discriminer

Deux principes fondamentaux encadrent les recrutements : l'interdiction des discriminations (origine, âge, état de santé, situation familiale...) et le respect de la vie privée. Or, il est possible de discriminer sans le savoir, inconsciemment, et d'être condamné à ce titre. Pour le Défenseur des droits, la lutte contre les discriminations est aussi un levier d'amélioration des recrutements. Il publie un guide qui "a pour objet d'aider toute personne qui contribue à un processus de recrutement à sécuriser ses démarches, en identifiant ce qui est interdit ou autorisé, au cours des différentes étapes de recherche et de sélection de candidatures."

Guide à l'usage des commerces et des petites entreprises en zones rurales : formation, questions RH, gestion d'entreprise

Pour les entrepreneurs, il n'est pas toujours aisé de comprendre comment, auprès de qui... obtenir l'aide adaptée à la taille et l'activité d'une petite entreprise, recruter du personnel qualifié, se former ou former le personnel, effectuer ses démarches administratives, réaliser sa transition numérique, identifier les aides financières mobilisables.... Dans un guide, le Ministère de l'économie et des finances présente "l'information la plus récente sur l'ensemble des dispositifs et des interlocuteurs qui peuvent répondre à [leurs] principales questions : création/reprise, développement, transmission…"

Il faut à la fois faire des choses qu'on connaît déjà et en même temps être tout le temps en train d'inventer des choses qu'on ne sait pas encore faire

Laurent Bibard, docteur en philosophie et en économie, dirige la chaire Edgar Morin de la complexité de l'ESSEC. Dans une courte vidéo, il s'exprime sur les contradictions quotidiennes auxquelles le professionnel doit faire face, soumis aujourd'hui à une tension entre court terme (exigence de donner le meilleur de soi-même tout de suite, tout le temps, et que cela se sache, que cela se mesure...) et le long terme (truffé d'incertitudes, alors que l'avenir commence pourtant dans une poignée de secondes). Comment agir face à cette contradiction ? Et comment s'assurer qu'on est compétent ? D'une part en faisant ce que l'on doit faire, en répondant à l'attente, donc en répétant ce que l'on sait déjà faire. D'autre part en sachant écouter, être attentif aux signaux faibles, s'adapter, réagir, inventer. Le chercheur enjoint les organisations à cultiver une vigilance individuelle et collective pour assurer leur durabilité. Car, dit-il, une organisation qui ne fait que ce qu'elle sait déjà faire tôt ou à tard va à l'échec.

Intercommunalités bouleversées à la recherche de proximité

Banalisation des EPCI "XXL" pour l'Assemblée des communautés de France (ADCF), "géantes ruralisées" pour La Lettre du Cadre territorial. L'impression de "grandeur" s'accompagne de la crainte d'un certain éloignement, note La Gazette. Si bien que "les nouveaux grands ensembles ne peuvent se contenter des instances traditionnelles" et que les gouvernances doivent être repensées "à travers différentes formes d'orchestration, plus ou moins participatives, ou de nouveaux découpages territoriaux, infracommunautaires". Une option retenue par exemple par Loire Forez Agglomération, qui a découpé son territoire en trois "pôles" pratiquement égaux, chacun divisé en deux secteurs avec élus référents et agents animateurs territoriaux attitrés. D'autres ont inventé un poste de DGA "chargé de la proximité et de la coopération territoriale".

Par ailleurs, l'ADCF classifie à présent les intercommunalités en cinq types : grand urbain (Saint-Étienne, Valence...), relais de croissance régionaux (Bourg-en-Bresse, Chambéry, Roanne...), pôles intermédiaires (Montbrison, Moulins, Vichy, Le Puy-en-Velay, Aurillac, Thonon...), bassins de ville petites villes (Saint-Pourçain-sur-Sioule, Saint-Flour, Issoire...), hyper-rural (Diois, Pays de Tronçais...).

L'État appelé à revoir l'organisation de ses services déconcentrés

La Cour des comptes a rendu public, en décembre 2017, son rapport sur les services déconcentrés de l'État. Pour La Gazette, "les [49] recommandations de la Cour tiennent en trois axes forts : on déconcentre (vraiment !), on joue la carte numérique (enfin !) et on introduit (vite !) un zeste de souplesse dans les RH…"