• Agriculture

Le bocage est aussi une ressource économique

La communauté d'agglomération de Lannion-Trégor (Côtes-d'Armor) a fait du bocage un outil de politique publique. Confrontés à la nécessité de réduire les nitrates dans les cours d'eau, agriculteurs, élus et agents de la collectivité ont patiemment bâti les outils qui leur permettent de faire de leur paysage bocager un outil au service d'enjeux environnementaux (eau, biodiversité, climat), économiques (agriculture, tourisme) et même d'aménagement du territoire (urbanisme, déploiement de la fibre). Aujourd'hui, rapporte La Gazette, 5 000 tonnes de bois sont exploitées par une société coopérative rassemblant agriculteurs et collectivités.

Lire la suite

Les abattoirs mobiles à l'essai

La Loi Alimentation (2018) comportait un dispositif visant à expérimenter le recours à des dispositifs d'abattoirs mobiles, ceci afin d'écourter le temps de trajet entre les fermes et les abattoirs pour réduire le transport et la souffrance animale. Un décret du 16 avril 2019 précise les modalités de participation à cette expérimentation. Pour participer, les intéressés devront transmettre au préfet - auprès duquel aura été obtenu l'agrément - un dossier dont la composition est fixée par arrêté du ministre de l'Agriculture (arrêté en attente de parution).

Lire la suite

Porteurs de projet de méthanisation : vous avez bien raison, mais vos voisins n'ont pas tort !

Vous portez un projet de méthanisation ? Or la méthanisation n'a pas toujours bonne presse... Devez-vous chercher à imposer votre projet et affronter les oppositions ? Argumenter et convaincre pour faire accepter votre projet ? Ou encore dialoguer et associer ? Le Centre de ressource du développement durable (cerdd) a publié un document pour les porteurs de projet de méthanisation et les accompagnateurs, qui rassemble conseils, retours d'expérience et témoignages, et s'articule autour du "dialogue territorial " vu comme "un outil concret au service de l'appropriation des projets d'énergie renouvelable".

Lire la suite

Apprendre à voir petit : le boom des microfermes

"Face à la raréfaction du foncier, des paysans font le pari de s'installer sur une très petite surface", constate le magazine Village. Celui-ci en fait un dossier, détaillant de nombreux exemples (dont certains en Auvergne-Rhône-Alpes), et abordant les questions de choix, de plaisir, d'accompagnement, de pluriactivité, mais aussi les difficultés et parfois la précarité.

Lire la suite

Tester avant de s'installer ensemble : l'expérience du droit à l'essai des GAEC de Haute-Savoie

Travaux & Innovations rappelle que les sociétés agricoles sont dépourvues de service RH, or la question des relations humaines entre associés ne va pas toujours de soi, plus encore aujourd'hui avec l'installation de personnes extérieures à la famille (les "hors cadres familiaux"). Dans les GAEC, des expériences de travail conjointes peuvent exister. Le magazine s'arrête sur la démarche du droit à l'essai mise en place en Haute-Savoie dans les années 1990, qui permet aux associés de GAEC de "tester leur compatibilité professionnelle en travaillant en situation d'association durant un an ou plus selon leur besoin, avant l'installation définitive".

Lire la suite

Transition agricole et alimentaire des territoires : par où commencer ?

Comment profiter au mieux des spécificités de son territoire pour agir efficacement et allier développement local et préservation des ressources naturelles ? La Grille d'analyse des territoires, publiée en 2010 par la FNAB, a été mise à jour en 2018. C'est un outil conçu pour les collectivités locales souhaitant agir en faveur de la transition agricole et alimentaire. La "grille" permet de se poser les bonnes questions, d'identifier les acteurs locaux concernés, et d'apprendre d'autres collectivités ayant agi avec succès.

Lire la suite

Développer l'entrepreneuriat agricole des personnes non issues du milieu agricole pour répondre aux enjeux du renouvellement des générations

Il s'agit d'un projet de mobilisation collective en faveur du développement rural (MCDR), porté par la Coopérative d'installation en agriculture paysanne (CIAP) de la Loire, qui s'est achevé - pour un premier temps - en 2018. Quatre axes structuraient cette MCDR : étudier la faisabilité pour la mise en place d'un fonds de dotation et de garantie, sécuriser le modèle juridique "CAE SCIC", assurer une méthode de diffusion adaptée à la diversité des territoires, mettre en œuvre de manière expérimentale la diffusion et organiser la mutualisation inter-régionale. Un document présente les conclusions et perspectives du programme.

Lire la suite

Portraits de 30 agriculteurs engagés dans un projet de transition agro-écologique

Le réseau Trame complète sa précédente édition et livre en 2018 une nouvelle somme de portraits d'agriculteurs et de salariés agricoles qui dévoilent des trajectoires vers l'agro-écologie. Au quotidien, ces personnes innovent, testent, prennent des risques, doutent, échangent en groupe, échouent, réussissent… Ces portraits donnent à voir leur motivations pour changer, les difficultés rencontrées, comment ils les ont ou non surmontées, l'apport du collectif, les bénéfices de ces changements, leur vision du métier aujourd'hui…

Lire la suite

Magasins de producteurs : s'organiser, les accompagner

Cette forme de vente en circuit court génère des impacts économiques, sociaux et territoriaux au niveau de l'exploitation, du collectif de vente et du territoire. Pour en faciliter le développement, le projet MAGPRO (2015-2018), soutenu financièrement par les fonds CASDAR du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, a regroupé 18 partenaires du monde de la recherche et du développement agricole et rural pour capitaliser et produire des références et méthodes sur la structuration des magasins de producteurs et mettre en évidence leur contribution au développement durable des territoires. Des vidéos et fiches pratiques sont à présent disponibles sur les aspects de droit, gouvernance, ressources humaines, politique commerciale, approvisionnement... Un ensemble d'outils concerne plus spécifiquement les territoires : trouver des ressources financières pour son magasin de producteurs, mesurer l'impact d'un tel magasin sur son territoire, pourquoi et comment accompagner les magasins de producteurs.

Lire la suite

Des produits frais et locaux, la recette d'une cantine bio et économique

À Manduel (6 300 habitants, dans le Gard), l'alimentation biologique représente 35% des denrées facturées, et 60% d'un repas servi par la restauration collective dans les cantines scolaires, le foyer-logement et au domicile de personnes âgées, au total 70 000 repas par an. Et cela à un coût très modéré : 1,90 € par repas, dans la moyenne de l'estimation 2018 de l'Observatoire national de la restauration collective bio et durable, qui l'évalue à 1,88 € pour 32% de bio au menu. La Gazette a interviewé le chef cuisinier et responsable de la restauration collective, qui raconte quelle démarche a été entreprise auprès des producteurs des environs, quels menus sont réfléchis pour compenser le coût de la viande bio et quels aménagements ont dû être réalisés (notamment une légumerie).

Lire la suite

GAEC de la Tournerie : 10 copains créent leur communauté agricole

À la ferme de la Tournerie (83 hectares), à 50 km au sud de Limoges, dix copains - anciens étudiants ingénieurs agricoles à Lille - se sont installés sur un territoire "hyper-accueillant, où l'on ne te fait pas sentir que tu n'es pas d'ici". Aujourd'hui, ils y font pousser des légumes, paître vaches, chèvres et cochons, fabriquent des produits laitiers, de la bière et du pain. Les produits sont vendus sur la ferme, sur les marchés et dans les magasins bio. Dix salaires de 600 € nets participent au pot commun, avec l'objectif de franchir le palier du SMIC d'ici deux ans, rapporte L'âge de faire, qui détaille cette aventure en un long reportage.

Lire la suite

Plus d'articles...