• Action sociale, insertion

Les classes ouvrières en milieu rural

La Vie des idées s'est entretenu en 2018 avec le sociologue Nicolas Renahy, lequel revient sur la généalogie d'une longue enquête qui a abouti en 2005 à la publication de l'ouvrage Les Gars du coin. Enquête sur une jeunesse rurale, à partir d'un terrain de recherche dans un village bourguignon à côté duquel il a grandi. "Une jeunesse rurale dont l’enfance avait été profondément marquée par l’expérience parentale de la précarité puisque l’usine, principal pourvoyeur d’emplois, avait brutalement fermé en 1981 et mis 70 % de la population active du village au chômage." Il explique les changements socio-économiques des dernières décennies qui ont modifié le monde rural, ses classes populaires et en particulier sa jeunesse ouvrière. Il précise également le concept d'autochtonie, soit l’ensemble des ressources que procure l’appartenance à des réseaux de relations localisés, un capital qui "ne renvoie pas uniquement à de l’ancienneté résidentielle mais à quelque chose qui se construit, qui prend sens par l’implication dans l’espace public local et par la reconnaissance qu’on peut en tirer."

Lire la suite

Soutien aux personnes âgées immigrées dans l'accès aux droits : recueil de bonnes pratiques

Pour l'Observatoire national de l'action sociale (Odas), en raison de la singularité de leur histoire et de leur parcours, les personnes âgées immigrées rencontrent des difficultés particulières dans l'accès au droit commun. Il publie un document, fruit d'une recherche-action conduite en 2014, avec notamment 17 fiches détaillées qui illustrent, de façon très concrète et inscrite dans la réalité des territoires, la mise en œuvre de différentes actions originales.

Lire la suite

Dispositif de micro-épargne solidaire accompagnée

Début 2018, le Crédit Municipal de Nantes a lancé la micro épargne solidaire accompagnée en partenariat avec le Centre communal d'action sociale (CCAS) de Nantes. Le Livret de micro épargne accompagné permet aux personnes aux revenus modestes d'épargner de petites sommes d'argent (entre 1 € et 3 000 €) à un taux de rémunération attractif fixé à 1,25 %. Elles peuvent constituer une réserve en cas de coups durs, d'imprévus (panne de voiture...), de projets (vacances, achat divers…). Le CCAS assure l'accompagnement : information, conseil, diagnostic, budget, accompagnement à la démarche d'épargne, à la gestion du projet, à l'usage du numérique. Il peut décider d'octroyer une aide facultative de soutien sous conditions. Le livret est accessible en ligne afin de favoriser l'inclusion bancaire. L'épargne est solidaire puisqu'elle sert à financer un objet social. L'épargnant, s'il le souhaite, a l'opportunité de donner toute ou une partie de ses intérêts à des associations.

Lire la suite