• Être en veille
  • Vu, lu pour vous
  • Enquête sur les freins périphériques au retour à l'emploi

Enquête sur les freins périphériques au retour à l'emploi

Si l'employabilité repose sur la capacité à se positionner sur le marché du travail à travers un projet professionnel réaliste et sur la capacité à se vendre sur le marché du travail à travers les efforts de recherche d'emploi, les freins périphériques désignent quant à eux l'ensemble des difficultés personnelles susceptibles d'affecter négativement la capacité à rechercher et occuper un emploi. Une enquête récente de la Métropole de Lyon - qui est en charge des politiques d'insertion de son territoire - montre que plus de quatre bénéficiaires du RSA interrogés sur cinq déclarent des difficultés qui s'apparentent aux catégories identifiées dans les études sur les freins périphériques.

L'enquête relève quatre freins majeurs :

  • Les problèmes de santé
  • Les difficultés familiales (garde d'enfant, violence intrafamiliales…)
  • Des difficultés de mobilité
  • Des difficultés dans la maîtrise du français

L'enquête relève aussi quatre autres freins importants :

  • Des problèmes de logement
  • Des difficultés financières et administratives
  • Des difficultés d'accès et d'usage d'Internet
  • Des pratiques religieuses

L'enquête tente de préciser la façon dont les freins agissent concrètement dans la vie des personnes : réactions en chaîne, mécanismes autobloquants, réduction du champ des possibles..., autant d'éléments utiles pour réinterroger les réponses apportées.

A lire : Insertion, Enquête sur les freins périphériques au retour à l'emploi, Cahier de synthèse, Analyse transversale, Nathalie Blanchet, Boris Chabanel, Anouk Jordan, Cédric Polère, Grand Lyon La Métropole, 2019 (60 pages)

Mots-clés: emploi, social, mobilité, santé, logement, enfance, habitat, numérique, services