• Être en veille
  • Vu, lu pour vous
  • Une étude de cas montre comment l’immigration a été utilisée pour revitaliser une zone rurale dépeuplée (Espagne)

Une étude de cas montre comment l’immigration a été utilisée pour revitaliser une zone rurale dépeuplée (Espagne)

Une grande partie du milieu rural espagnol est confrontée à un processus accéléré de dépeuplement : déclin démographique accompagné d'un faible dynamisme économique et d'un accès limité aux services et aux infrastructures. "Ces territoires, vieillissants et masculinisés, sont enfermés dans un dangereux cercle vicieux qui bien souvent compromet leur survie", relève la chercheuse María Coto Sauras. Par l'intégration de familles immigrées dans les zones rurales dépeuplées, le projet "Nuevos Senderos" (Nouveaux sentiers) veut contribuer à répondre d'une part au problème du dépeuplement de ces territoires, d'autre part aux difficultés d'insertion socioprofessionnelle que connaissent de nombreux immigrés et à la forte concentration de cette population à risque d'exclusion sociale en milieu urbain. Ce programme combine l’identification et la sensibilisation des communes d'accueil avec la préparation des familles candidates à l’installation, un processus long et complexe qui vise à assurer le plus possible une intégration réussie.

A lire : L'immigration au secours des campagnes dépeuplées, María Coto Sauras, aeidl, 1er mars 2019

Mots-clés: social, genre, population