• Logement
  • Des idées pour le logement intergénérationnel

Des idées pour le logement intergénérationnel

Une étude de la Caisse nationale d'allocations familiales sur l'offre et la demande potentielles de logement "chez l'habitant" propose quelques pistes pour développer cette formule.


Si l'offre potentielle (nombre de logements sous-occupés par des personnes de plus de 50 ans en bonne santé) semble quatre fois supérieure aux besoins, la formule peine à "décoller".

Pour les chercheurs ayant travaillé sur ce sujet, les obstacles sont de plusieurs ordres :

  • réticences diverses, de la part des personnes âgées, de leurs enfants ou des étudiants,
  • contextes territoriaux (transports) et conditions de logement pas toujours propices,
  • contexte juridique peu incitatif,
  • subventions uniquement centrées sur la période de lancement et la communication...

Pour eux, le logement intergénérationnel doit impérativement :

  • reposer sur l'adhésion des deux personnes impliquées : logeur et logé,
  • être proposé par une personne âgée mais pas dépendante,
  • être adapté pour l'accueil d'un jeune, avec au moins une pièce dédiée.

Et plusieurs axes de travail seraient souhaitables :

  • le soutien voire le renforcement du rôle de médiation assuré par les associations, qui forment et accompagnent des binômes logeur-logé,
  • la clarification du cadre juridique, voire la labellisation de la formule,
  • l'élargissement des publics logés (pas seulement des étudiants mais aussi des stagiaires, des jeunes travailleurs...),
  • l'adaptation des logements pour l'accueil de ces jeunes.
Le logement intergénérationnel : évaluation de l'offre et de la demande potentielle. Rôle des politiques publiques. Dossier d'études n°132 de la CNAF, septembre 2010, 120 pages