• Etudes

Enquête de conjoncture sur la pauvreté en Auvergne-Rhône-Alpes

Menée tous les six mois par la Mission régionale d'information sur l'exclusion (Mrie) auprès d'acteurs de terrain (dont un tiers intervenant en milieu rural), cette troisième édition poursuit le recueil des constats et opinions des acteurs de terrain dans toute la région. "Elle propose une autre manière d'appréhender la pauvreté, plus réactive et plus qualitative parce que basée sur l'expertise de ceux qui la côtoient régulièrement."

Lire la suite

Centre France : des difficultés et des atouts propres aux territoires essentiellement ruraux

"Située aux confins des régions Auvergne-Rhône-Alpes [Allier], Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire et Nouvelle-Aquitaine, une partie du centre de la France présente des caractéristiques particulières" annonce l'Insee dans une étude publiée fin 2018 sur ce périmètre dit "Centre-Est" portant à la fois sur l'organisation du territoire, la démographie, le logement, l'emploi, le chômage, l'agriculture, l'ESS, le tourisme... "Composés majoritairement d'espaces ruraux, ils sont dépourvus de métropole, leurs villes étant de taille moyenne ou petite. Au cours des trente dernières années, ce territoire a dû faire face à la fois à un déclin démographique et à des pertes d'emplois. Cette étude doit permettre d'identifier les atouts et capacités de rebond de chaque territoire."

Lire la suite

Démographie en Auvergne-Rhône-Alpes

L'Insee a publié deux documents fin 2018 sur la région : La croissance démographique reste soutenue, grâce au dynamisme des grandes aires urbaines et Un tiers de la population habite dans une des quatre métropoles.

Lire la suite

Ain, Cantal, Savoie et Haute-Savoie : un chômage limité qui masque des situations socio-économiques opposées

Quatre départements d'Auvergne-Rhône-Alpes se démarquent par des niveaux de chômage parmi les plus bas de France. Cependant, si un chômage faible illustre le dynamisme économique de certains territoires, comme la Haute-Savoie, la Savoie et l'Ain, il peut aussi refléter un environnement socio-économique moins favorable. Ainsi, le Cantal crée peu d'emplois et perd des actifs, en lien avec la déprise démographique qu'il connaît. En outre, les territoires ruraux à faible chômage ne sont pas épargnés par le chômage de longue durée. Ces zones sont aussi touchées par le sous-emploi, avec un recours important au temps partiel. Dans les zones de montagne, l'accès à l'emploi est relativement aisé mais le recours massif aux emplois saisonniers crée de la précarité. Détails dans une analyse de l'Insee.

Lire la suite

Auvergne-Rhône-Alpes : déménager du cœur des grandes agglomérations pour habiter autrement

Entre 2013 et 2014, les très grandes aires urbaines d'Auvergne-Rhône-Alpes gagnent dans leur ensemble des habitants au jeu des migrations résidentielles, selon l'Insee. Ces mouvements modifient la répartition de la population entre les différents espaces de ces aires. Elles attirent autant de personnes habitant déjà en Auvergne-Rhône-Alpes que de personnes en provenance d'autres régions. Les déménagements bénéficient principalement aux banlieues et couronnes de ces très grandes aires urbaines et se font au détriment de leurs villes-centres. Toutefois, celles-ci constituent un pivot dans les migrations, territoire préférentiel des échanges, à l'arrivée comme au départ. Le désir de devenir propriétaire encourage les jeunes ménages à déménager en banlieue et en couronne, où le prix du foncier est moindre. Ces familles privilégient souvent une installation en maison pour un habitat plus spacieux. Cela est d'autant plus fréquent quand la famille s'agrandit.

Lire la suite