patrimoine

"Recycler pour transformer un territoire" : la reconversion architecturale et économique d'une ancienne filature

Ronchamp, 3000 habitants en Haute-Saône, dispose d'une filature bâtie au XIXème siècle et désaffectée depuis 2011. Sa reconversion se veut "un modèle d’architecture et d’urbanisme en milieu rural", selon un article du Moniteur. Le site abrite désormais le siège de la communauté de communes Rahin et Chérimont ainsi qu'une salle de répétition ; bientôt s'ajouteront une galerie d’expositions, une halle d’événements, une salle omnisports et une "cour des artisans", conformément à la double vocation économique et culturelle voulue par le nouveau propriétaire public. La colonne vertébrale de cet ensemble sera apportée par une voie verte, aménagée sur près de 2 kilomètres. Ce projet a été accompagné par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, très engagé sur la relation entre urbanisme et environnement en montagne.

100 millions € pour la conservation du patrimoine en Auvergne-Rhône-Alpes

Le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé un plan d'investissement pour soutenir les communes, structures intercommunales ou propriétaires privés dans leurs travaux de restauration de leurs édifices et objets mobiliers protégés (inscrits ou classés) ou classés "patrimoine du 20e siècle", et présentant un intérêt historique, architectural et culturel.

18 balades à énigmes pour découvrir le patrimoine dans l'Allier

Depuis le 5 mai 2018, PÉPIT emmène sur les chemins du Bourbonnais à la découverte des trésors patrimoniaux. Sur le principe du géocaching, PÉPIT se joue grâce à une application mobile gratuite. Un outil de sensibilisation du public à la connaissance du territoire, développé par le CAUE de l’Allier.

222 villes moyennes bénéficieront du plan "Cœur de ville"

Le ministre de la Cohésion des territoires a dévoilé le 27 mars 2018 la liste des communes bénéficiaires du plan Action Cœur de ville, doté d’un budget de cinq milliards € sur cinq ans, visant à redynamiser les centres-villes des communes petites et moyennes. On y trouve des villes de taille diverses - plus d’un tiers sont des villes de moins de 20 000 habitants, certaines de 7 à 8 000 habitants. 25 villes ont été sélectionnées en Auvergne-Rhône-Alpes, dont 17 dans la partie rhônalpine.

Appel à intérêt : expérimenter une méthodologie d'inventaire, d'animation et de valorisation du patrimoine culturel immatériel

Pour territoires pilotes, qui bénéficieraient ainsi d'un accompagnement à titre gracieux

Si les territoires sont riches d'un patrimoine immatériel et vivant, sa valorisation demeure souvent insuffisante. Comment alors le transmettre aux générations futures ? Le Pôle d'innovation territorial de l'université d'Aix-Marseille, implanté à Digne-les-Bains (berceau du concept de Géoparc), a mis au point une méthode afin de mieux identifier ces ressources et de faire émerger des projets intéressant l'ensemble d'une communauté. Elle sert de support à une formation-action de deux jours qui a pour objectif de mobiliser tous les acteurs (élus, techniciens, associations, citoyens...) souhaitant confronter leurs points de vue quant aux potentialités de leur territoire de vie, en vue de coproduire et de porter un projet partagé dont ils seront les ambassadeurs.

Ardèche : un nouveau fonds départemental pour la restauration du patrimoine rural associé à du financement participatif

Le Conseil départemental de l'Ardèche vient de mettre en place un fonds dédié à la sauvegarde du patrimoine rural emblématique public et privé, non protégé au titre des Monuments historiques. Ce dernier sera alimenté en partie par la redevance versée par l’exploitant de La Caverne du Pont d’Arc. Il servira à financer la restauration d'édifices et sites divers qui participent à l'identité du département (patrimoine en pierre sèche, hydraulique, industriel ou ferme traditionnelle). A noter que ce fonds s'articule avec du crowdfunding : les porteurs de projets sont invités à utiliser les plateformes de crowdfunding pour mobiliser les habitants de leur territoire, car l’intervention financière du Département sera conditionnée à l’adhésion d’une communauté d’habitants au projet de restauration.

Collectivités : apprendre à mobiliser des mécènes pour son territoire

Communes, intercommunalités, départements, régions… les collectivités territoriales sont devenues en quelques années des acteurs majeurs du mécénat dans les territoires. Souvent habituées à faire appel aux dons pour des initiatives ponctuelles, par exemple la restauration et la mise en valeur de leur patrimoine historique, elles sont de plus en plus nombreuses à pérenniser, systématiser et structurer leur recherche de fonds privés afin de répondre à la baisse des dotations de l’État. Dons financiers, dons en nature et apport de compétences, contribuent à la réalisation de projets d’intérêt général menés sur le territoire par la collectivité ou ses établissements en régie. Particuliers et entreprises participent ainsi au développement socio-économique et au rayonnement local en soutenant des initiatives publiques. Les missions sociales, éducatives et environnementales des collectivités sont également concernées. La mise en place de démarches structurées (création d’un poste ou d’une cellule dédiée, création d’un organisme de collecte) fait encore figure d’innovation au sein des collectivités et nécessite une adaptation des agents, des élus et des parties prenantes externes. La gestion de cette transition passe par une professionnalisation de ses acteurs. L'association Admical a mis en ligne fin octobre 2015 un guide à disposition des collectivités territoriales pour inspirer des stratégies de mécénat et mobiliser les mécènes sur un territoire.

Collectivités : guide du financement participatif et étude sur ses usages

Le financement participatif : moteur d’engagement citoyen, catalyseur de mécénat, chouchou des circuits courts, utile pour le petit patrimoine ou la mobilisation autour de grands projets territoriaux et infrastructures énergétiques... Depuis 2015, les collectivités peuvent se saisir de la finance participative. Un nouveau guide, réalisé par Financement Participatif France avec le soutien de la CDC, vise à informer, à encourager et à outiller les territoires désireux de se saisir de ces nouvelles opportunités. De son côté, une étude de l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri) a exploré les usages du crowdfunding par les collectivités locales en France et en dresse un bilan et des perspectives intéressantes. 

Du logement social pour ne pas laisser un centre-bourg mourir

La mairie de Nolay (1251 habitants) a initié un programme de rachat et de réhabilitation de logements vides, avec l'aide du conseil régional de Bourgogne. Objectifs : empêcher le centre-bourg de mourir à petit feu, sauvegarder le patrimoine ancien et embellir le village, lutter contre les marchands de sommeil. A découvrir : le mode d'emploi de cette opération.

En savoir plus sur la nouvelle politique culturelle régionale

En juin 2017, le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes votait la délibération "Nouvelle politique régionale en faveur de la création artistique, de la culture et du patrimoine", approuvant de nouvelles orientations. Un dossier de presse du 12 octobre en précise les principes et les axes prioritaires. A lire également, un livre blanc commandé en amont à l’Observatoire des politiques culturelles, sous forme d'enquête départementalisée auprès d’acteurs représentant les différents domaines artistiques et culturels dans lesquels la Région intervient : spectacle vivant, livre, édition et vie littéraire, cinéma, audiovisuel et arts visuels, patrimoines.

Étude : lieux culturels et valorisation du territoire

Comment encourager et stimuler le potentiel de développement économique des lieux culturels par la mise en œuvre d’actions collectives sans pour autant affecter leur vocation culturelle ? Quelles sont les bonnes pratiques pour valoriser le développement économique grâce à l’offre culturelle de son territoire ? L’objectif de l'étude publiée en 2016 par l'Institut d'aménagement et d'urbanisme Ile-de-France est d’identifier les bonnes pratiques de sites et lieux culturels en France et à l’étranger contribuant au développement économique des territoires grâce à la mise en place d’une approche collective à l’échelle d’une destination. L’étude propose dans un premier temps de faire le point sur la littérature existante concernant les bénéfices attendus des équipements culturels pour leur environnement, puis présente dans un deuxième temps des études de cas nationales et internationales sur des stratégies de mise en valeur d’une destination touristique ou d’un territoire autour d’un équipement culturel avec les méthodes d’évaluation associées. On notera notamment l'étude de cas consacrée au Beamish Museum (Angleterre) : "un musée vivant et attractif en territoire rural".

Etudes de l’INSEE

Plusieurs études ont été publiées au premier trimestre 2015 dans la collection Insee Analyses Rhône-Alpes :

A lire également : Déménager pour une autre région - Le cadre de vie et l’emploi au cœur du choix des ménages, Insee Première N° 1540 - mars 2015

Focus sur les produits de montagne

En 2014, des acteurs des massifs montagneux français se sont réunis autour de la valorisation des atouts de la montagne pour explorer les façons dont la nouvelle Politique Agricole Commune peut contribuer à améliorer la prospérité montagnarde via la structuration des filières et des territoires de montagne. Les travaux et conclusions ont servi à alimenter les débats des IXèmes Assises Européennes de la Montagne organisées par Euromontana (association Européenne multi-sectorielle pour la coopération et le développement des territoires de montagne). De nombreuses fiches (actions et retours d’expériences en France et à l’étranger) ont été produites sur les thématiques suivantes : approche territoriale, outils pour la qualité et la traçabilité, environnement et patrimoine, impact socio-économique, innovation, stratégies commerciales ; ainsi que des plans d’action pour : développer de meilleures synergies entre les chaînes de valeur de montagne et le tourisme, préparer des stratégies de développement local intégrant des plans ambitieux pour le développement des produits de montagne, améliorer la mise en réseau et la coopération entre les acteurs des filières de production des produits de montagne.

Guide méthodologique : valorisation numérique des patrimoines

Code-barres bidimensionnel, interopérabilité, transmédia... Un guide méthodologique réalisé par Sites & Cités remarquables de France propose un aperçu des notions clés et récurrentes dans l’élaboration d’outils numériques de médiation des ressources patrimoniales. Destiné aux élus et services des collectivités territoriales, il a pour objectif de faciliter l’élaboration de tels outils. Il propose en outre des retours d’expériences menées dans des territoires ou institutions culturelles ainsi qu’une méthodologie en 10 étapes.

L'effet UNESCO sur le développement local

Chaque inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO relance le débat sur les retombées touristiques et économiques que permettrait l'obtention de ce prestigieux label. Mythe ou réalité ? Et si les effets positifs se trouvaient ailleurs ? Pour l'urbaniste Anke Matthys, l'inscription UNESCO permet de niveler vers le haut les projets locaux, notamment en termes de mobilisation des acteurs locaux.

Le logement social dans la société qui vient

"Dans la France qui vient, l'urgence climatique, l'appropriation des technologies numériques, la lutte contre les fractures territoriales et sociales, l'équilibre entre le travail et les activités collaboratives et créatives prendront plus de place encore dans notre quotidien et pour certains dans le débat public. Ils se traduiront par des innovations, notamment dans l'organisation de l'action publique, dans celle de l'activité économique et du monde du travail, comme dans le champ social. Ces changements collectifs auront également une incidence sur la sphère familiale et nos pratiques domestiques qui évoluent parallèlement à l'échelle de l'individu et de ses interactions." Et dans ce contexte, que décryptent dans un ouvrage l'économiste Laurent Davezies, le démographe et historien Hervé Le Bras, le géographe Jean-Pierre Lévy, le sociologue Jean Viard et d'autres chercheurs, le rôle du logement social est questionné. A lire dans un rapport remis au 80e Congrès de l'Union sociale pour l'habitat, qui s'est tenu du 24 au 26 septembre 2019.

Le territoire vu par la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement d'Auvergne-Rhône-Alpes

Accompagnant la fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes, la réforme de l’administration territoriale de l’État a conduit à la création de la direction régionale de l’environnement de l’aménagement et du logement (DREAL) Auvergne-Rhône-Alpes en 2016. Afin d'être en mesure de répondre, sur son nouveau périmètre, aux attentes de ses partenaires, la DREAL a conduit un travail de connaissance et d’appropriation du nouveau territoire régional, qu'elle restitue sous la forme d'un "portrait régional" décliné en trois chapitres. Après une présentation des grandes caractéristiques du territoire, le document s'intéresse à son équilibre (foncier, planification, mobilité, ingénierie...), puis à ses "ressources et risques" (énergie, déchets, patrimoine naturel...). Un atlas cartographique complète cette publication.

Les écomusées se cherchent un second souffle

Lieu de compréhension du territoire, l'écomusée collecte et conserve les objets témoins du passé et du présent. Par la mise en scène de la relation de l'homme à l'objet, il raconte l'histoire de la société. Nés il y a cinquante ans dans une dynamique associative, d'innovation et d'expérimentation, les écomusées et musées de société connaissent aujourd'hui un reflux dans un contexte de professionnalisation du personnel, de saturation des collections, de contraintes budgétaires et d'un rapport au temps et à la mondialisation qui a évolué dans notre société. Comment faire de nouvelles programmations, créer une muséographie attractive, construire avec les habitants du territoire, se mettre en réseau ? Tour de piste de Marseille à Rennes...

Les petites communes sont capables d'apporter du développement économique à leur territoire

"A quoi servent les petites communes ?", interroge dans son titre un dossier de La Gazette. "Trois enjeux sortent du lot, répond l'hebdomadaire, la démocratie, les services à la population et la proximité", avec en toile de fond un nouvel aménagement de la proximité au sein des intercommunalités, assis "sur la mobilité, les projets et les réseaux". Quel est le rôle de la commune dans les regroupements intercommunaux, demande-t-il encore ? Quatre maires de petites communes répondent. Et si celles-ci sont capables d'initier et de porter des projets de développement, "pour y arriver, il est indispensable de s'appuyer sur la bonne structure permettant de disposer d'une ingénierie de projet". Et le magazine de présenter plusieurs projets dans son dossier, rappelant que "de nombreuses initiatives soutenues par les intercommunalités, les pays, les réseaux ou les parcs naturels régionaux montrent que les petites communes sont, elles aussi, capables d'apporter du développement économique à leur territoire."

Monnaies locales : l'emblématique Totnes Pound s'arrête en 2019

C'est à Totnes (8 000 habitants, Angleterre) qu'est né en 2006 le mouvement international des villes en transition, initié par Rob Hopkins. "Après douze années de circulation, écrit le Réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire (RTES), la monnaie locale iconique de Totnes s'arrête au 30 juin 2019". Le RTES traduit les propos tenus par Rob Hopkins, qui tire le bilan de cette expérience (relocalisation de l'économie, redynamisation des commerces en centre-ville, mise en valeur du patrimoine et de l'histoire de la ville et de ses habitants...), évoque les raisons ayant mené à l'arrêt du Totnes Pound et donne des conseils aux groupes souhaitant développer une monnaie locale sur leur territoire.