développement local

"Bouge ton coq", un nouvel acteur du financement des projets ruraux

Retour de session

En 2019 "Bouge Ton Coq" a fait son apparition dans le paysage des acteurs du financement des projets ruraux. Pour apporter aux agents de développement et aux élus une meilleure connaissance de ce nouvel acteur et de son action en termes de financement de projet ruraux, Cap Rural a sollicité l'intervention de Corentin Emery pour une présentation dans le cadre d'une webconférence qui s'est tenue le 24 septembre 2020.

L'originalité de ce mouvement citoyen réside d'une part dans son modèle de "guichet unique" doté d'une plateforme numérique et qui collecte des fonds privés et publics (don citoyen, subvention publique, mécénat d'entreprises) et d'autre part dans son accompagnement de projets associatifs et d'intérêt général dans les villages. Il organise des souscriptions nationales à l'image de l'opération "C'est Ma Tournée" qui vise à sauver petits commerces, producteurs et artisans.

Actes de la Semaine du développement local 2021 - Des acteurs mobilisés pour les transitions

Après un temps inaugural fin 2020 intitulé "La créativité : graine de résilience, ressource et moteur de transitions", les "Journées des territoires" de l'Unadel se sont poursuivies en mars 2021, voulues "comme un temps de production collective pour inventer ensemble les territoires de demain", avec chaque jour un atelier co-animé par un réseau local (dont Cap Rural). L'ensemble des ressources de des rencontres sont en ligne : interventions en replay, documents en téléchargement (dont des synthèses).

Animation

L'animation est une fonction centrale des métiers du développement local.
Elle s'exerce dans de multiples situations et chacune demande adaptation de la posture et des moyens.

Cet espace recense des ressources de Cap Rural ou d'autres organismes sous différentes rubriques, pour préparer et mener des animations plus aisément.

Chaque référence propose un lien vers des outils et des méthodes ou signale un site ou un ouvrage pour approfondir ses connaissances.

Le contenu de cet espace est enrichi en continu.

Chargé(e) de coopération : une mission, des spécificités

A l’occasion d’une session organisée en 2016 par Cap Rural, des agents issus de différentes structures se sont prêtés au décryptage de leurs missions et responsabilités en matière de coopération. 

Ces échanges ont permis de consolider des outils pouvant constituer une aide pour :

  • Définir ou clarifier des postes en lien avec l’animation ou la contribution à des projets de coopération
  • Rechercher des compétences, recruter des agents en charge de dynamiques de coopération
  • Cerner les compétences et postures requises pour animer des projets de ou en coopération
  • Se positionner comme chargé(e) de coopération

Connaissances sur le territoire et les acteurs

Il est nécessaire de bien connaître le territoire et ses acteurs car ce sont des ressources pour identifier les enjeux du territoire,
des structures et construire des stratégies.
Cela nécessite 
d'actualiser ses connaissances afin d'identifier des signaux faibles, d'anticiper, etc.

Cet espace recense des ressources de Cap Rural ou d'autres organismes sous différentes rubriques, autour de la connaissance du territoire et des acteurs.

Chaque référence propose un lien vers des outils et des méthodes ou signale un site ou un ouvrage pour approfondir ses connaissances.

Le contenu de cet espace est enrichi en continu.

Coopérer avec les citoyens pour coproduire de l'action publique

Retour de session

On voit sur quelques territoires pilotes émerger de nouvelles formes de mobilisation et de participation à l'action publique. Basées sur des principes d' "innovation démocratique", elles participent à la conduite de projets co-construits avec les citoyens. Ces approches constituent aussi un moyen de réactiver des dynamiques de développement local et de concevoir des projets en coopération et en co-responsabilté. Tel était le sujet d'une session d'exploration organisée par Cap Rural le 8 octobre 2020, animée avec le concours de l'association Démocratie Ouverte

A lire ci-dessous : la synthèse de cette session

Coopérer et faire coopérer, base du développement local

Session de formation
8 décembre 2021 (9h30-12h et 13h30-15h)- En ligne 

Venez repérer les compétences d'un chargé de coopération, des outils à mobiliser pour accompagner des porteurs de projets collectifs, comment installer un partenariat solide pour un projet de/en coopération et trouver des solutions en cas de dysfonctionnement.

Coopérer et faire coopérer, base du développement local

Session de formation
8 décembre 2021 (9h30-12h et 13h30-15h) - En ligne 

Venez repérer les compétences d'un chargé de coopération, des outils à mobiliser pour accompagner des porteurs de projets collectifs, comment installer un partenariat solide pour un projet de/en coopération et trouver des solutions en cas de dysfonctionnement.

Facilitation

La facilitation s'adresse aux acteurs du développement local souhaitant trouver ou retrouver des façons de comprendre, 
communiquer et agir ensemble sur les territoire.
Les facilitateurs doivent alors acquérir ou approfondir leurs compétences en concertation,
explicitation des controverses, médiation, gestion de conflits.

Cet espace recense des ressources de Cap Rural ou d'autres organismes sous différentes rubriques, autour de la facilitation.

Chaque référence propose un lien vers des outils et des méthodes ou signale un site ou un ouvrage pour approfondir ses connaissances.

Le contenu de cet espace est enrichi en continu.

L'effet UNESCO sur le développement local

Chaque inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO relance le débat sur les retombées touristiques et économiques que permettrait l'obtention de ce prestigieux label. Mythe ou réalité ? Et si les effets positifs se trouvaient ailleurs ? Pour l'urbaniste Anke Matthys, l'inscription UNESCO permet de niveler vers le haut les projets locaux, notamment en termes de mobilisation des acteurs locaux.

La notion de biens communs territoriaux

Dans cet entretien proposé par Métropolitiques, Alberto Magnaghi, théoricien et chef de file du courant territorialiste (Italie), s'attarde en particulier sur les questions de reterritorialisation et de réappropriation citoyenne du développement local. Il explique pourquoi il plaide pour une mise en valeur du patrimoine territorial, "condition d’un développement local auto-soutenable (...), c’est-à-dire un mode de développement qui n’a pas besoin de soutien extérieur et qui, de ce fait, réduit l’empreinte écologique en même temps qu’il construit les conditions d’un monde égalitaire et solidaire, fédératif."

La question d'un développement territorial à plusieurs vitesses dans le débat public

"Brexit au Royaume-Uni, élection de Donald Trump aux États-Unis, montée de l’extrême droite en France, aux Pays-Bas ou encore en Allemagne : ces événements récents présentent pour point commun d’avoir été largement présentés comme les conséquences politiques du décrochage des territoires urbains les plus anciennement industrialisés et de ceux, plus ruraux, qui seraient restés à l’écart des flux de l’économie globale." Dans un contexte de politisation de la question du déclin territorial, et sous le titre "Villes en décroissance", la revue Métropolitiques consacre un dossier qui cherche d'une part à reposer les termes du débat autour des territoires en décroissance, afin de "prendre des distances vis-à-vis des débats simplistes sur l’avènement d’un développement territorial à deux vitesses", et d'autre part à présenter les contraintes et les opportunités qu’apporte la décroissance urbaine.

Le développement local fragilisé en milieu rural : expérience et analyse des évolutions à l'œuvre

Précédemment à la tête d'un Pays puis secrétaire général d'une commune rurale en PACA, l'actuel directeur du pôle développement d'une intercommunalité de 10 000 habitants en Auvergne-Rhône-Alpes témoigne "des conséquences des recompositions territoriales issues de la finalisation de la carte intercommunale, de la montée en puissance des métropoles, de l'arrêt brutal de politiques régionales en faveur des pays, ou encore du naufrage administratif - en cours - du programme LEADER." Selon lui, les territoires ruraux "de ces deux régions (et sans doute ailleurs en France) se retrouvent (...) avec un écosystème du développement local, non seulement très appauvri, mais également très fragilisé et davantage segmenté qu'il ne l'était il y a trois ans."

Le fonds de dotation territorial pour mobiliser des financements privés à l'échelle d'un territoire

La possibilité de créer sur un territoire un fonds de dotation pour soutenir des actions d'intérêt général reste peu utilisée. La création d'un tel fonds offre cependant l'opportunité aux acteurs locaux et notamment aux collectivités de mobiliser, dans une entité juridique de droit privé, les acteurs privés comme publics, pour définir et soutenir des projets d'intérêt général local.

Cap Rural a réalisé en 2021un outil pour accompagner vos réflexions et actions : sous la forme d'une carte mentale, vous trouverez les bases de ce qu'est un fonds de dotation territorial, des exemples de fonds territoriaux pour aborder concrètement la question, des liens vers des ressources...

Il est un complément au guide Le fonds de dotation, un outil pour financer le développement local (2019).

Les communs, principe politique au cœur de tout projet ?

Dans un entretien clair et court, publié par la revue en ligne Métropolitiques, le sociologue Christian Laval revient sur l'édifice théorique des communs. Il regrette que, en France, ait été "un peu perdu (...) le sens de cette proximité directe entre « le commun » et « le territoire local »". Il se positionne en faveur d'un "agir commun" plutôt que pour une "chosification du commun" telle qu'on la trouve dans l'expression de "bien commun". Et le sociologue d'espérer la mise en œuvre d'un principe qui consisterait "à instituer des modes d'agir démocratiques, visant systématiquement l'usage commun et non l'appropriation". Par exemple, "penser l'institution d'un commun au singulier - un hôpital, une école, une ville, un territoire, etc. - signifie toujours poser l'articulation entre l'organisation de la démocratie, de la délibération et de la décision, en même temps que la destination des biens, des services et des ressources qui sont le produit des efforts, de l'intelligence et du temps qui ont été mis en commun".

Les Localos

Les Localos s’adressent "à l’ensemble des forces en présence sur un territoire ayant la volonté de s’inscrire dans la transition écologique et de construire des démarches de développement local". Cette structure, qui a l'ambition de devenir un SCIC nationale, rassemble des professionnels issus de l'UNADEL et du Collectif Ville Campagne, et propose : un accompagnement stratégique pour les structures (collectivités et institutions, coopératives, associations…), des conférences, des ateliers, un réseau, des expérimentations à construire sur mesure, des études.

Neuf vidéos pour approfondir les ressorts de l’innovation territoriale

En complément de l'ouvrage Comprendre, repérer et accompagner l’innovation sociale et territoriale, Cap Rural et le CIEDEL proposent des vidéos pour mieux comprendre l’innovation territoriale, ses ressorts et ses liens au développement local. Neuf vidéos issues de la conférence « Les rouages de l’innovation territoriale : entre innovation sociale et développement local », organisée le 5 décembre 2018 à Lyon pour marquer la parution de cet ouvrage aux Editions Chronique sociale.

Ouverture d'un atelier permanent consacré aux Espaces Tests Agricoles (ETA)

De juillet 2014 à décembre 2015, Cap Rural a animé, en relation étroite avec la Région et dans le cadre d’un "chantier émergent", un groupe de travail sur les Espaces Tests Agricoles (ETA) avec des espaces existants et des porteurs de projets, en lien avec RENETA (réseau national des ETA).

En 2016, au regard d'une part des points d’attention qui ont émergé des échanges et, d'autre part, des réflexions et de l’intérêt que portent de nouveaux territoires de Rhône-Alpes à ce sujet, Cap Rural propose de poursuivre l’accompagnement des agents de développement et des élus des territoires concernés, dans le cadre d'un atelier permanent.