transitions

15 jours en Haute-Loire sur les chemins du défi écologique

Huit étudiants de l'ESJ Pro (organisme de formation et de conseil associé à l'École Supérieure de Journalisme de Lille) sont partis début 2020 "à la rencontre de tous ceux qui s'engagent dans la transition écologique" pour "raconter aujourd'hui et demain la Haute-Loire". Leur blog "La campagne passe au vert" propose articles, podcasts et vidéos.

Ardèche méridionale : comment habiter le territoire ? Réponse en podcast

"Le pays de l'Ardèche méridionale a, depuis les années 70, été le lieu d'accueil de milliers de personnes en quête d'un mode de vie alternatif, plus proche de la nature. Comment cet héritage se traduit-il aujourd'hui sur le territoire, interroge La Traverse, structure d'appui "aux dynamiques de transition écologique et sociale dans les territoires", réalisant des podcasts ? Une semaine d'étude sur ce terrain nous a permis de constater que les manières d'habiter le territoire restent variées et expérimentales, allant de l'habitat léger aux lieux d'accueil inconditionnel. Les projets d'installation collective sont nombreux, et partagent un souci d'intégration dans le tissu local. Conscients des limites des éco-lieux classiques, où la barrière financière exclut une grande partie de la population, ces projets innovent dans leurs modes de financement et de fonctionnement, pour permettre au plus grand nombre d'accéder à un mode de vie écologique."

Boîte à outils "Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération" (EFC)

Le site "Voyage au centre des transitions économiques" est une boîte à outils (vidéos, fiches pratiques, témoignages, kits de gestion de projet ou d'animation) au service des agents de développement et des élus qui s'engagent dans l'EFC. Il est animé par le Centre Ressource du Développement Durable (Cerdd) de la région Hauts-de-France.

Dynamiques collectives de transitions dans les territoires

C'est sous ce nom que Le Labo de l'ESS lançait en 2018 une étude-action avec pour objectif de faire dialoguer 17 initiatives collectives inscrites dans les territoires (PTCE, clusters d'entreprises, expérimentations territoires zéro chômeur, tiers-lieux, projets alimentaires territoriaux, pôles de compétitivité…). L'étude cherchait à répondre à : comment réussit-on à mener sur un territoire une dynamique collective qui réussit avec le temps à parvenir au "faire système" et doter le territoire d'une réelle capacité de résilience ? On trouve désormais en ligne un (long) pré-rapport, dont la première partie retrace la synthèse des enseignements tirés de la capitalisation de ces expériences, identifie les invariants parmi les facteurs clés de succès ou les freins à lever, les difficultés à surmonter. Sont également publiées 17 monographies des dynamiques collectives visitées.

Expérimenter avec des Collectifs Locaux une Agroécologie Territoriale (ECLAT)

Le projet ECLAT - lauréat de l'appel à projet Mobilisation collective pour le Développement Rural du Réseau Rural Français -, piloté par la FNCuma, accompagne depuis 2018 et pour trois ans cinq collectifs d'agriculteurs (dont un dans la Loire) engagés dans des démarches multi-acteurs en faveur de la transition agroécologique. Le projet doit conduire progressivement ces agriculteurs à se concerter puis à contractualiser avec des collectivités territoriales, des entités gestionnaires de biens communs agroenvironnementaux (syndicats, Agences de l'Eau), des entreprises, des associations, des riverains. Après 18 mois de mise en œuvre et d'expérimentation, le projet délivre ses premiers enseignements. Une certitude, "le dialogue territorial prend davantage de temps que prévu."

Le dialogue urbain rural au coeur d’un projet de territoire

 "Le dialogue urbain rural au coeur d’un projet de territoire" - présentation d'E. Baudin, DGS St Flour Communauté, lors de la session "Réciprocités et transactions territoriales : nouvelle donne du dialogue urbain/rural" organisée par Cap Rural le 24/09/2019

Les jeudis du paysage en AuRA

28 janvier, 25 février, 25 mars, 29 avril, 27 mai, 24 juin 2021 - En ligne (14h30-16h30)

La DREAL AuRA lance un cycle de six RDV en ligne. Ces temps d'information et d'échanges sur le paysage porteront sur : le paysage et la nature comme leviers de transition, les enjeux du paysage face au changement climatique, la démarche "Plan de paysage", la sobriété foncière, les observatoires photographiques du paysage.

Tera, projet de coopérative intégrale en rural

L'association Tera porte le projet de construction d'un éco-village dans le Lot-et-Garonne pour - selon ses propres termes - relocaliser à 85 % la production vitale de ses habitants, abaisser l'empreinte écologique de cette production à moins d'une planète, valoriser cette production en temps et en euro via une monnaie citoyenne locale, émettre cette monnaie citoyenne sous la forme d'un revenu d'autonomie inconditionnel, permettre ainsi à ses habitants de pouvoir choisir leurs activités. Ce projet comporte une ferme (avec maraîchage en permaculture, forêt jardin, future boulangerie et gîte), un écohameau, un centre de formation à l'écoconstruction et d'autres activités économiques. "Attention, on distingue les notions d'autonomie et d'autarcie, avertit un membre du projet. On souhaite aller le plus loin possible vers l'autonomie alimentaire et énergétique, c'est vrai. Mais il ne s'agit surtout pas de se fermer au reste du monde. TERA s'inscrit pleinement dans la République et la citoyenneté !"

TerriSTORY, outils d'aide à la décision pour les territoires en transition

Développé par l'Agence régionale de l'énergie et de l'environnement (AURA-EE), ce site Internet de visualisation cartographique des données permet aux EPCI, PNR, TEPOS et TEPCV d'Auvergne-Rhône-Alpes de simuler les impacts socio-économiques et environnementaux de plans d'actions de transition. Lancé en 2019, ce site a été enrichi récemment de deux fonctionnalités : des données et installations relatives à la thématique déchets, le partage de stratégie territoriale entre utilisateurs.

Vers une transition ordinaire, pour des acteurs du mouvement coopératif

Rassemblant des personnes issues de la pratique et de la recherche de trois territoires (Beauvaisis, Pays de Grasse et Paris), le collectif Travail Autonome, Coopérations et Innovation Sociale pour la Transition Écologique (TACITE) a construit sur 18 mois un dispositif permettant de partager un questionnement - que peu d'autres acteurs poseraient - sur les formes d'organisations du travail et de coopération dans les initiatives citoyennes pour la transition écologique et solidaire de type coopérative (PTCE, SCIC, CAE). Il livre un texte "qui ouvre sur une approche « ordinaire » de la transition. Ordinaire étant à prendre au sens de concret, pratique, quotidien, et non pas extraordinaire reposant sur une révolution, un changement de paradigme, un nouveau new deal. Bref une transition à notre échelle qui traite de l'émancipation des personnes engagées."