participation

"Premier Réinventer Rural" : un projet multi-sites d'aménagement innovant

La Communauté de Communes de Nozay (Loire-Atlantique, environ 15 000 habitants) lance l'appel à projet "Réinventer Rural" pour des terrains constructibles de ses sept communes en cœur ou en extension de bourg. Dans les réponses, elle attend un habitat de qualité qui se traduit par deux éléments clés : "construire différemment (matériaux, chantier école, habitat participatif…)" et "imaginer de nouvelles façons de vivre et de nouveaux usages (mutualiser certains programmes et certains espaces, favoriser les mobilités douces, penser l'intergénérationnel…)". La commune attend des réponses construites par des groupements mêlant habitants et futurs habitants, architectes, promoteurs, aménageurs, constructeurs et bailleurs.

20 propositions pour mettre fin aux fractures territoriales

The Village-Changer le monde est un évènement annuel qui réunit pendant deux jours "décideurs etchange makers nationaux et internationaux" dans la Résidence Saint-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne), un lieu piloté notamment par la Région Occitanie depuis l'été 2019 et présenté comme une "villa Médicis de la ruralité (...) dédiée à l'accompagnement de startups au service du monde rural". De son côté, The Village-Changer le monde a pour objectif de "préfigurer un futur meilleur, inclusif et responsable ; proposer des solutions qui, de la ruralité à l'urbanité, de l'individu au collaboratif, révèlent un monde glocal dans lequel l'innovation positive met le citoyen au cœur des enjeux." Lors de sa troisième édition (août 2019), vingt propositions prenant en compte le rural ont été avancées à l'attention des maires de France en vue des prochaines élections municipales de 2020.

Avec les "Greeters", une nouvelle offre de tourisme dans le "Nouveau Rhône"

Portage institutionnel et déclinaison rurale du concept des "Greeters" font l’intérêt de cette formule mise en place à l'été 2017 dans le Nouveau Rhône, un département au nouveau visage puisqu'il ne regroupe, depuis le 1er janvier 2015, que les territoires extérieurs à la métropole de Lyon, devenant ainsi un "territoire rural ceignant la métropole lyonnaise". Le principe de l'offre touristique : des offres de balades avec des habitants passionnés de leur territoire. Un article de Territoires Conseils explique ce dispositif.

Bois énergie et réseau de chaleur citoyen pour une commune de Haute-Savoie

ForestEner est une entreprise créée en Savoie en 2016 proposant des systèmes bois-énergie clefs en mains pour des chaufferies de moyennes puissances "avec une forte dimension locale et citoyenne". Cette société est constituée d’entreprises spécialisées en bois énergie et de deux acteurs du financement citoyen et de projets d’énergies renouvelables (Energie Partagée Investissement et Enercoop Rhône Alpes). La commune de Lucinges (74) a confié à ForestEner l'investissement, la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance de son futur réseau de chaleur bois énergie au travers d’un contrat de délégation de service public. Objectifs : approvisionner les habitants et bâtiments communaux en chaleur renouvelable, issue du bois des forêts environnantes, et confier aux actionnaires et à la commune la gouvernance du projet.

Boîte à outils des démarches de participation citoyenne

Les démarches de participation des citoyens ont pris de l’ampleur ces dernières années au sein de l’État français. Pour accompagner et amplifier le mouvement, le Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique (SGMAP) a créé une boîte à outils à destination des administrations. Des fiches (modalités, durée, coût, public visé…) présentent les différents types de dispositifs (consultation en ligne, atelier citoyen, hackathon, barcamp, open data camp, co-design de services…).

Breizh COP : une concertation pour la construction d’un nouveau projet de transition de territoire

Avec la Breizh COP, la Région Bretagne a décidé de mettre les Bretons au centre du grand projet régional, qui déterminera l’avenir de leur territoire. Ainsi, au-delà des ateliers territoriaux et de la consultation des institutions et acteurs partenaires, la Région a ouvert en 2018 un large débat public. Elle met ainsi à disposition de chaque commune, collectivité, association, organisme, entreprise, mais aussi de chaque citoyen des outils originaux (jeu de plateau, jeu vidéo de gestion/simulation territoriale, questionnaire) pour participer à l’élaboration de ce projet régional. A noter : le jeu Strategiezh, outil ludique de débat public et d’animation d’ateliers, sous forme de jeu de plateau, permet de manipuler les enjeux du développement durable, en jouant au jeu des 7 familles.

Capitalisation d'expériences innovantes d’ingénierie territoriale

En 2016, l’Association pour le développement par la formation des projets, acteurs et territoires (Adefpat) a engagé des démarches expérimentales avec des territoires volontaires en Occitanie (une commune, une communauté de communes, un PETR un PNR) en faisant appel à des intervenants issus du monde de l’innovation publique par le design pour travailler sur de la prospective économique, la co-construction d'un projet culturel et la redynamisation d'un centre-bourg. En parallèle, l’Adefpat expérimentait elle-même deux nouvelles approches : "lecture apprenante" pour se créer une culture commune autour de la notion de "panier de biens" dans un PETR, et "animation d’une démarche participative" dans un PNR pour instaurer une proximité avec les habitants. Un livret de capitalisation sur des "démarches de conception créative, participative et expérimentale" est à présent disponible.

Cinq sujets au cœur des prochaines municipales ?

Chercheur en science politique et consultant en stratégies territoriales, Nicolas Rio voit pour 2020 cinq "thèmes qui structureront le débat électoral et très probablement les grands axes de la prochaine mandature" : la stratégie de peuplement, qui veut-on accueillir ? Le partage de l'espace public, comment cohabiter ? L'élargissement de la participation citoyenne, comment faire ? Les équipements collectifs, sur qui s'appuyer pour répondre aux nouveaux usages ? L'alimentation et la consommation, vers un nouveau pan de l'action publique locale ? Des explications à lire dans une tribune de Médiacités.

Conseils citoyens : conditions et enjeux d’une réussite

Afin d’assurer l’autonomie des conseils citoyens et d’en garantir la pérennité et la vitalité, les acteurs publics de plusieurs villes autour de Nantes et l’État ont mis en place une expérimentation pour accompagner les dynamiques existantes, faire émerger des conseils citoyens sur d’autres quartiers et structurer l’échelle métropolitaine. A partir de l’expérience nantaise, un document court propose d’analyser les conditions et les enjeux de la réussite des conseils citoyens et livre quelques clés de réflexion pour garantir leur autonomie.

Coopérer avec les citoyens pour coproduire de l'action publique

Session d'exploration
3 juillet 2020 (9h30-16h30) - Secteur Pérignat-ès-Allier (63)

On voit sur quelques territoires pilotes émerger de nouvelles formes de mobilisation et de participation à l'action publique. Basées sur des principes d' "innovation démocratique", elles participent à la conduite de projets coconstruits avec les citoyens. Ces approches renouvellent-elles les dynamiques de développement local ? Et si oui, en quoi ?

Coopérer avec les citoyens pour coproduire de l'action publique

Session d'exploration
3 juillet 2020 (9h30-16h30) - Secteur Pérignat-ès-Allier (63)

On voit sur quelques territoires pilotes émerger de nouvelles formes de mobilisation et de participation à l'action publique. Basées sur des principes d' "innovation démocratique", elles participent à la conduite de projets coconstruits avec les citoyens. Ces approches renouvellent-elles les dynamiques de développement local ? Et si oui, en quoi ?

Coup de pouce en Livradois-Forez : un réseau pour aider ceux qui ont de bonnes idées à les mettre en pratique

Le but du réseau "Coup de pouce", lancé en 2019 et coordonnée par le PNR Livradois-Forez, est d'aider les porteurs d'initiatives (habitants motivés, collectifs, associations) à faire aboutir leurs idées. Celles-ci doivent répondre "à un intérêt collectif, à la notion de « bien commun », et (...) [s'inscrire] dans une logique de transition (écologique, énergétique…), de recherche de réponses collectives à des problématiques qui n'en trouvent pas dans le champ des activités et des compétences habituelles des collectivités publiques ou des entreprises privées." Le réseau met ainsi en relation ceux qui ont des idées avec ceux qui, par leur parcours, leur expérience, leur savoir-faire, leurs connaissances, peuvent leur apporter un soutien et un appui.

Des expériences de développement durable intercommunal

Pour aider les intercommunalités à s'engager dans un "processus de transition globale", Territoires Conseils et l'Union nationale des Centres permanents d'initiatives pour l'environnement (CPIE) ont coconstruit la DDmarche, dans laquelle plus de 50 territoires se sont engagés depuis 2009. Un recueil d'expériences a été publié en mai 2019 qui donne un aperçu de l'éventail d'actions possibles dans les thématiques suivantes : alimentation et productions locales, réduction et valorisation des déchets, transition énergétique, mobilités, services à la population/cohésion sociale, eau, biodiversité.

Étude de l'acceptabilité sociale des projets de méthanisation

Les projets d'énergies renouvelables sont loin de faire l'unanimité au niveau local alors qu'ils sont en général soutenus dans l'opinion publique comme moyens de lutter contre le changement climatique. Dans un article, le géographe Sébastien Bourdin met en évidence le rôle de la gouvernance territoriale mais aussi de l'attachement au lieu comme paramètres majeurs permettant d'expliquer une plus ou moins grande acceptabilité locale. "Loin d'être perçues comme freinant un projet,écrit-il, les oppositions citoyennes doivent être appréhendées comme faisant partie intégrante de la gouvernance territoriale, appelant la mise en place de démarches plus participatives."

Exposé aux risques naturels et aux dérèglements climatiques, un village se "refonde" spatialement et symboliquement

Comment une commune martiniquaise imagine son futur sur un territoire, en première ligne du changement climatique mais extrêmement fertile sur des terres volcaniques, fragile par son économie et sa trajectoire démographique vieillissante ? S'appuyant sur son conseil de démocratie participative, la commune porte depuis 2018 un projet expérimental de "maîtrise d'œuvre architecturale, urbaine et sociologique" pour définir des solutions de relogement dans une perspective de résilience et d'autonomie relative. En 2019, les habitants ont été invités à imaginer comment quitter le "bleu" (le littoral) pour habiter le "vert" (les hauteurs, un paysage inédit pour nombre d'entre eux) en abordant simultanément l'échelle stratégique et l'adaptation de court terme. En 2020, le projet est entré dans une seconde phase tournée vers le prototypage de dispositifs alternatifs.

Face à la densification, le choix de la "division parcellaire qualitative"

Pour la révision de son PLU, la commune de Bouloc (4320 habitants, Haute-Garonne) a décidé d'associer ses habitants au-delà d'une action de participation classique. Elle a retenu la démarche "Bimby" ("Build in my backyard"), invitant tous les propriétaires d'une parcelle bâtie, pour la création raisonnée de nouveaux espaces d'habitats individuels et collectifs urbanisés. Récit de cette expérience dans l'hebdomadaire La Gazette.

Faciliter l'Accueil des Jeunes adultes et de leurs Initiatives dans les Territoires Ruraux (AJITeR)

26 mai (10h-12h), 28 mai (11h-12h30), 11 juin (10h30-12h) + une date à définir 2020 - Webconférences

Dans le cadre du projet AJITeR de la mobilisation collective pour le développement rural (MCDR) du Réseau rural français, l'association ADRETS propose un cycle de webconférences qui vise à permettre aux professionnels, élus, techniciens des collectivités, et tout acteur investi pour et avec les jeunes "de s'inspirer, d'approfondir des sujets sur cette vaste thématique, pour agir". Les quatre rdv invitent à interroger respectivement les "tiers-lieux jeunesse", "vivre et habiter autrement la ruralité", "se coordonner à l'échelle territoriale", "faciliter la participation citoyenne et l'activité des jeunes parents". Il est possible d'assister à une ou plusieurs webconférences.

Faire de l'habitat "un enjeu majeur des prochaines élections municipales et intercommunales"

La fondation Abbé-Pierre publie son 25e rapport annuel sur l'état annuel du mal-logement en France. On y retrouve des chiffres équivalents à ceux de l'année précédente (4 millions de personnes mal logées et 12 millions de personnes "en situation de fragilité par rapport au logement"), des analyses, mais aussi des témoignages. A la veille des élections municipales, la fondation "se veut également porteuse d'espoir et de solutions" et propose aux collectivités quinze "outils" à leur disposition pour contribuer à la réponse aux enjeux du mal-logement.

Grand débat national et Vrai débat : Grand et Vrai Débrief

"Le grand débat national est un débat public français lancé le 15 janvier 2019 par le président de la République, Emmanuel Macron, dans le contexte du mouvement des Gilets jaunes", indique la fiche Wikipédia associée à ce terme. "Avec l'appui d'un groupe de personnalités, rapporte encore l'encyclopédie libre, des référents Gilets jaunes lancent le 30 janvier 2019 la plateforme en ligne « le vrai débat » avec l'appui du prestataire de l'État". Plusieurs semaines après la clôture des débats et les annonces des uns et des autres, l'Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne organisait "Le Grand et Vrai Débrief" à destination des praticiens et chercheurs. Objectif : "en dresser collectivement le bilan et (...) en tirer les enseignements pour nos futures pratiques". Un document présente un bilan critique des débats ainsi que des incidences sur la participation citoyenne dans les territoires.