jeunes

Appel à candidatures : la fracture numérique en période de COVID

Pour petites associations (moins de trois salariés) fondées sur le bénévolat - avant le 19 avril 2021

"Ces derniers mois, à cause de la pandémie, l'usage d'Internet et du téléphone portable est devenu incontournable. Or, les moins jeunes ont parfois du mal à s'en servir et trop de jeunes n'ont toujours pas les moyens de bien s'équiper pour travailler ou pour maintenir un lien social. En 2021 la Fondation [Feuilhade] veut mettre en lumière et soutenir des actions fondées sur l'entraide, notamment intergénérationnelle, pour que chacun ait accès à ces moyens de communication essentiels." Trois prix seront décernés : 5 000 €, 3 000 € et 2 000 €.

Appel à projets : précarité étudiante ou précarité de jeunes adultes

Notamment pour associations - avant le 16 avril 2021

La Fondation d'entreprise Nexity et la société Nexity Studéa organisent cet appel à projets qui a pour objectif de récompenser des projets d'intérêt général sur le thème de la précarité étudiante ou précarité de jeunes adultes (de 18 à 26 ans) durant la période de crise sanitaire et économique due à la pandémie de Covid 19. Trois prix remis sont constitués d'une dotation financière, de 3 000 € ou 2 000 €.

Appel à projets : promouvoir et favoriser l'égalité et la mixité professionnelle entre les femmes et les hommes

Notamment pour chambres consulaires, associations, CIDFF, collectivités territoriales... - avant le 30 septembre 2020 en Auvergne et jusqu'à la fin de la programmation 2014-2020 en Rhône-Alpes

Le Fonds social Européen permet de soutenir plusieurs projets en faveur du développement de l'égalité salariale et professionnelle entre les femmes et les hommes. Deux appels à projets sur les périmètres distincts Auvergne et Rhône-Alpes sont lancés par la DIRECCTE sur une mesure intitulée "mobiliser les entreprises notamment les PME et les branches pour développer l'égalité salariale et professionnelle". En Rhône-Alpes l'appel à projets concerne également deux autres mesures : "augmenter le nombre de participantes demandeuses d'emploi ou inactives accompagnées, en ciblant les femmes et les chômeuses récurrentes ou en activité réduite" et "augmenter le nombre de jeunes de moins de 25 ans participant à des actions de prévention du décrochage scolaire, en particulier les jeunes femmes".

Collectivités territoriales : aide financière pour le recrutement d'apprentis

Le gouvernement a mis en place en juillet 2020 le plan "1 jeune, 1 solution", lequel a pour objectif de faciliter l'entrée dans la vie professionnelle des jeunes de moins de 26 ans. L'apprentissage en constitue une voie d'accès. Afin de soutenir les employeurs publics locaux, par décret du 18 décembre 2020, une aide de 3 000 € pour les contrats d'apprentissage conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 sera attribuée aux collectivités territoriales, de façon rétroactive le cas échéant. Cette mesure vient en complément du financement par le CNFPT à hauteur de 50% des coûts de formation.

Lancement du Service Civique Solidarité Seniors : 10 000 jeunes pour accompagner les personnes âgées isolées et développer les liens intergénérationnels

Début mars 2021, le Gouvernement a lancé 10 000 missions de Service Civique pour accompagner 300 000 personnes isolées d'ici les trois prochaines années. 2 000 jeunes seront présents dès le premier semestre auprès de 45 000 personnes âgées isolées. Service Civique Solidarité Seniors proposera aux structures - celles recevant déjà des jeunes en Service Civique ou celles n'ayant pas encore mis en place le Service Civique - plusieurs moyens d'accompagnement et de suivi pour assurer son efficacité, notamment financiers.

Participation des jeunes (16-30 ans) au développement des territoires ruraux

Le Conseil d'orientation des politiques de jeunesse (COJ), instance placée auprès du Premier ministre créée en 2016, contribue à la coordination et à l'évaluation des politiques publiques relatives à la jeunesse. Dans un avis adopté le 17 septembre 2019, il avance 40 préconisations à développer et à encourager sur les thématiques de gouvernance des politiques publiques de jeunesse, de participation des jeunes, de mise en place de politiques publiques transversales, et du rôle des jeunes dans les initiatives citoyennes que ce soit dans l'accompagnement et le financement de ces initiatives.

Plateforme "1 jeune ,1 solution" et numéro vert

Dans le cadre du plan "1 jeune 1 solution" lancé en juillet 2020 par le Gouvernement, une plateforme numérique propose de mettre en relation les entreprises avec des jeunes (de moins de 26 ans) cherchant un emploi, une formation ou une mission. Cette plateforme a pour objectif d'accompagner les jeunes dans leur parcours professionnel en facilitant leurs recherches autour de cinq rubriques : "je trouve un emploi", "je trouve une formation", "je trouve un accompagnement", "je participe à un évènement" et "je m'engage". A été par ailleurs mis en place, le 14 janvier 2021, un numéro vert unique et national à destination des jeunes âgés de 16 à 18 ans, qui les renvoie vers les acteurs de l'orientation et de l'accompagnement de leur région.

Pour ne pas devenir un désert médical, une agglo soutient trente étudiants

"Le territoire n'est pas en tension en matière médicale, mais il pourrait le devenir si rien n'est fait pour attirer des professionnels de santé", alerte La Gazette à propos de Vesoul (32 400 habitants, Haute-Saône). L'hebdomadaire raconte comment l'interco a cherché à sécuriser son offre médicale de demain en soutenant des étudiants, locaux pour la plupart. "Elle les aide ainsi à financer leurs études. Les futurs médecins, dentistes, kinés ou orthophonistes s'engagent à exercer sur le territoire aussi longtemps que l'aide financière leur aura été apportée."

Une "Tiny House" au service des jeunes en milieu rural

"Qu'ils soient apprentis, saisonniers, stagiaires ou en contrat court, les jeunes en mobilité professionnelle ont du mal à se loger en milieu rural", explique la Banque des territoires en prologue au récit de l'expérience d'Un toit en Gâtine (Deux-Sèvres), une association qui développe à leur intention, une expérimentation d'habitat écologique et mobile : la "Tiny House Eco Cosy".